Quel parquet choisir ? Stratifié, contrecollé, huilé, flottant ? On s’y perd dans toutes ces appellations quand on n’est pas un as du bricolage. Faisons le ménage pour y voir plus clair dans tous ces termes. Voici les principaux avantages et inconvénients à connaitre avant de déterminer quel parquet choisir.

Le plus robuste : le parquet massif

Le parquet massif reste le plus noble, le plus authentique, le plus robuste. Constitué d’une seule couche de matière, donc fabriqué à 100% avec la même essence, souvent du châtaignier, du pin, du chêne ou du bois exotique comme le teck, il peut être poncé à maintes reprises et perdurer des dizaines d’années.  S’il est ciré ou huilé, il s’embellira même au fil des ans. Son prix s’échelonne entre 20 et 150 euros, en fonction du bois et de sa qualité. Lorsqu’on a le budget, il est adapté à toutes les pièces, à l’exception des pièces d’eau. Il est idéal pour les pièces de vie, lieux à fort passage, du fait de sa solidité. Le hic : sa pose nécessite des compétences techniques. Il peut être collé mais le mieux est de le clouer, sur des lambourdes, pour éviter qu’il ne bouge et puisse durer. Le parquet massif peut être vitrifié – et donc facile à entretenir -, huilé, brossé, vieilli…

Vu sur : MarieclairemaisonPlanete-decoArchzineEmoisetbois

Vous ne savez pas quel parquet choisir : le bon compromis, le contrecollé

De qualité inférieure, le parquet contrecollé, fabriqué à partir de trois couches différentes, dont une seule, la couche supérieure, faite de bois noble, le parquet contrecollé – qu’on appelle souvent flottant – offre un bon compromis au parquet massif, une formule intermédiaire, intéressante. Il présente l’avantage de bien faire illusion et d’être facile à poser. Ses lames s’emboitent avant d’être posées (d’où son nom de parquet flottant) ou se collent au sol.  Sa mise en place est donc à peu près à la portée de tous. Moins longue que celle du parquet massif, sa durée de vie n’en est pas moins importante. Il peut être poncé, mais moins souvent que le premier. Il peut cependant ne pas avoir besoin d’être changé avant 10, 20, 30 ans. Son prix : 15 à 130 € le m2.

Vu sur : PointpDecoplus-parquetLeroymerlin

Le plus économique : le parquet stratifié

Conçu à partir de matériaux composites, le parquet stratifié imite le bois. Il est le plus économique (de 5 à 50 € le m2) et le plus facile à entretenir. Un coup de serpillère, comme sur du carrelage, et hop, les taches de jus de fruits et de confiture disparaissent ! Pratique pour les familles avec enfants. Il présente aussi l’avantage de se poser partout, sur n’importe quel support, et très facilement. Ses lames s’emboitent ou se collent. La formule « clipsable » permet de changer, si besoin, une ou deux lames car le moindre impact est sur ce type de parquet-là irréversible. Il est certes moins couteux, mais le parquet stratifié est aussi plus fragile. le parquet stratifié est parfait pour une chambre par exemple mais à éviter dans les pièces de vie, à fort passage. Il faut en tout cas tenir compte de sa durée de vie. Pour les pièces d’eau, il faut le choisir en conséquence mais l’intérêt, au regard du prix, c’est qu’on peut le changer plus souvent. Comme la déco avec les services de décoration intérieure en ligne qui permettent de changer de thème quand on en a envie. 

Vu sur : LeroymerlinSaint-maclou

Couverture : deavita.fr